Réaction au reportage par ‘Animal Rights’

23/03/2017

Communiqué de presse

Exportslachthuis Tielt, qui appartient à Debra-Group, a appris hier l’existence d’un reportage ‘clandestin’ réalisé au sein de son abattoir. Dans ce reportage plusieurs séquences ont été filmées et groupées dans un reportage. Les images ont été filmées par une caméra cachée durant une période d’un mois et demi. Cette méthode de travail produit une masse de matériel vidéo qui forme au final un reportage donnant au spectateur l’impression qu’il s’agit de pratiques courantes. Ce n’est pas le cas. L’audit externe spécialisé permanent ne le permettrait pas.

La direction de Debra-Group se déclare particulièrement choquée par le contenu de ces images et par les infractions aux procédures.

Debra-Group est une entreprise familiale dont l’existence remonte à près de 100 ans. Au fil du temps, le groupe s’est transformé en entreprise moderne et a investi énormément dans la modernisation permanente du processus d’abattage ainsi que dans le bien-être des porcs au sein et aux alentours de l’entreprise. Debra-Group est l’un des plus grands abattoirs de Belgique et donne emploi à 350 collaborateurs.

Faits et cadre légal :

  • L’entreprise abat en moyenne 35.000 porcs par semaine dans un abattoir moderne.
  • Le dernier programme d’investissement a été lancé en 2014 et a mis tout particulièrement l’accent sur le bien-être animal : nouvelle rampe de déchargement antidérapante et prévoyant une inclinaison moins élevée, nouvelles porcheries avec chauffage au sol et brumisation, anesthésie au CO² pilotée par ordinateur, etc. Le programme d’investissement touche à présent pratiquement à sa fin.
  • L’entreprise satisfait à l’ensemble de la réglementation légale en matière de bien-être animal et de sécurité alimentaire, à savoir la législation européenne et belge ainsi que les notes de service et circulaires de l’AFSCA (Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire). L’entreprise est certifiée conformément aux normes de sécurité alimentaire ACS & BRC.
  • Tous les travailleurs suivent chaque année des formations sur le bien-être animal et possèdent une attestation délivrée par le LNE (Departement Leefmilieu, Natuur en Energie)
  • L’AFSCA procède à un contrôle permanent durant les activités d’abattage.
  • Toute infraction au bien-être animal constatée par les vétérinaires mandatés est signalée au service Dierenwelzijn (Bien-être animal) de la Région flamande.
  • Par ailleurs, les clients procèdent régulièrement à des contrôles et inspections annoncés ou inopinés.

Debra-Group prend ces faits très au sérieux. Il est impensable que les efforts importants accomplis par l’abattoir dans le domaine du bien-être animal soient réduits à néant par le comportement irresponsable de quelques travailleurs et personnes externes.

Malgré la présence (connue des travailleurs) de nombreuses caméras de surveillance de la qualité du processus, la direction constate que certains travailleurs n’hésitent pas à enfreindre les procédures.

À la suite de ces images, une enquête interne a été ouverte et les instances concernées ont été informées. Ce matin, l’AFSCA et le service Bien-être animal ont soumis l’entreprise à un contrôle. La direction reste en dialogue permanent avec la fédération professionnelle et les autorités compétentes.

Ce matin, la direction s’est adressée au personnel et lui a rappelé ses responsabilités. Pour chaque tâche il existe des procédures qui doivent être respectées. Tous les travailleurs et toutes les personnes externes impliquées dans la chaîne d’abattage reçoivent à plusieurs reprises une formation sur le bien-être animal.

Parallèlement, la surveillance aléatoire de la qualité a été commutée en une surveillance permanente de la qualité dans les zones pertinentes de l’abattoir.

La direction investira dans de nouvelles formations et dans des caméras supplémentaires, afin de garantir au maximum le processus en matière de bien-être animal.  Enfin, le nombre d’Animal Welfare Officers dans l’entreprise passera de 1 à 3 personnes.

Les infractions seront répertoriées et la direction prendra les mesures qui s’imposent.

 

Pour de plus amples informations :
Thomas De Roover – De Brauwer, CEO
GSM : + 32 494 44 07 67 – E-mail : tdrdb@debra.be